Une femme rédige son carnet sur un plan de travail jonché de légumes

 

 

5 conseils pour tenir vos bonnes résolutions alimentaires

Comme un français sur deux, vous avez pris de bonnes résolutions pour 2019 * ? Peut-être même celle de manger plus sainement pour gagner en vitalité. Plutôt que d’être trop ambitieux, fixez-vous des objectifs réalistes et graduels. Les bonnes résolutions sont celles que l’on peut tenir, ne croyez-vous pas ?

Conseil n° 1 : fixez-vous des objectifs réalistes

Comme le disait Oscar Wilde « Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec, on atterrit dans les étoiles. » Cependant, inutile de prendre des résolutions quasi impossibles à tenir du style « À partir du 1er janvier, j’arrête de manger du sucre » ou « Je deviens 100 % végétarienne ». Des objectifs trop ambitieux engendrent des privations trop importantes, des frustrations difficiles à surmonter et des rechutes qui entraînent des déceptions… Fixez-vous des objectifs réalistes.

Conseil n° 2 : pratiquez la pensée positive

Évitez les bonnes résolutions avec des formulations négatives. Ne vous dites pas : « À partir de maintenant, je ne mange plus rien de sucré ». Dites-vous plutôt : « Cette année, je me fais plaisir une fois par semaine avec une douceur de grande qualité ».

Femme souriante dans la rue

Conseil n° 3 : modifiez vos habitudes petit à petit

Qui dit bonnes résolutions alimentaires dit souvent plus de temps passé en cuisine. En quelques jours ou quelques semaines, vous prendrez de bons réflexes qui vous aideront à manger des aliments plus sains, cuisinés avec moins de matières grasses. Optez par exemple pour une cuisine avec des matières grasses végétales. Côté cuisson, oubliez la friture et optez pour la cuisson vapeur douce. Les études** prouvent que ce mode de préparation préserve davantage les vitamines et les nutriments tout en limitant l’apparition de composés toxiques (contrairement à une cuisson à la poële). Au fil des semaines, vous pourrez ajouter à votre quotidien de nouvelles habitudes tout en douceur…

Conseil n° 4 : faites-vous accompagner dans votre démarche

Vos proches seront vos meilleurs complices. Informez-les de votre résolution, ça leur permettra d’éviter les gaffes en ingurgitant un paquet de vos gâteaux préférés devant vous ou se vanter du délicieux hamburger qu’ils ont savouré au déjeuner. Misez aussi sur quelques supports numériques qui facilitent la vie. Des applications vous guident dans vos achats en signalant les ingrédients que vous souhaitez exclure ou limiter dans votre alimentation. Si vous êtes à la recherche d’idées simples pour composer vos repas, rendez-vous sur MangerBouger.fr, qui vous propose notamment une « fabrique à menus » très pratique et simple d’utilisation.

4 personnes lors d'un atelier cuisine

Conseil n°5 : devenez adepte de l'autocompassion

Si avoir de la compassion pour nos proches et les encourager nous semble naturel, nous avons trop tendance à focaliser notre attention sur nos échecs et nos défauts, plutôt que sur nos réussites et nos qualités. Ces dernières sont pourtant nombreuses et méritent qu’on les considère pleinement. Si vous craquez pour un aliment que vous souhaitez éviter, ne dramatisez pas. Dites-vous que vous saurez sans doute refréner votre pulsion la fois prochaine. En revanche, n’hésitez jamais à vous féliciter de chacun de vos efforts… À commencer par celui d’avoir pris le temps de lire cet article, preuve que vous êtes bien décidé à tenir vos bonnes résolutions en 2019  !

*Selon un sondage Odoxa sur les bonnes résolutions des français publié en 01/2017 Site web consulté en janvier 2019.
**https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2722699/ Site web consulté en janvier 2019.