Un père et sa fille

 

 

Comment éviter les petits coups de mou dans la journée ?

Du lever au coucher, il n’est pas toujours évident de garder une forme constante. Pour éviter de piquer du nez devant l’ordinateur, de bailler en réunion, de flancher devant son patron, il existe des solutions. Et le café n’est pas la plus optimale d’entre elles ! Certes il donne un coup de fouet, mais son effet sur l’organisme n’est que d’une courte durée. Optez plutôt pour quelques astuces plus efficaces et plus saines.

Une bonne alimentation pour éviter les coups de mou

Même après avoir pris un bon petit déjeuner qui peut regrouper un muesli, un yaourt, une boisson chaude pour l’hydratation et un jus de fruits plein de bonnes vitamines, il se peut qu’on soit raplapla en milieu de matinée.

Stop à la ruée sur les bonbons, gâteaux et autres douceurs du distributeur qui offrent un effet boost immédiat à cause de leurs mauvais sucres. Ce qu’il vous faut, ce sont des aliments à index glycémique bas. Vous ne voudriez pas forcir de la taille tout ça parce que vous vouliez combattre ce léger assoupissement ? Ce serait moche. On prévoit donc des petits encas tels une pomme ou un mix de fruits secs : amandes, noix, raisins, abricots, baies de goji, noisettes, pistaches, etc. Et au lieu de l’acheter tout fait, composez vous-même votre mélange, vous n’en serez que plus enthousiaste au moment de le déguster.

Pour le déjeuner, privilégiez un repas léger qui évitera de vous plomber avec une lourde digestion dans l’après-midi et prévoyez une collation saine pour votre quatre heure. Faites aussi bien attention à vous hydrater toute la journée.
L’acquisition d’une gourde pour ce faire est, non seulement, écologique, mais vous permettra aussi de bouger pour aller la remplir. Ne pas rester inactif physiquement permet en effet de tromper la fatigue.

Des petits trucs en plus pour vaincre les coups de mou

Si vous n’avez pas faim, ou si un encas ne suffit pas à vous redonnez la pêche, c’est parce qu’il faut également que vous fassiez des pauses régulières. Rester enfermé toute la journée ne vous rendra pas plus productif. Comme sur l’autoroute, toute les deux heures, la pause s’impose ! Entre 5 et 10 minutes, de préférence à l’air libre, marchez et respirez avec le ventre.

Le moment du coup de mou est là et vous ne pouvez pas bouger de votre poste de travail ? Qu’à cela ne tienne, voilà de quoi vous revigorer. Respirez un peu d’huile essentielle de menthe poivrée qui oxygène le cerveau et accroit la vigilance*. Etirez-vous les bras, les jambes et les épaules pour dénouer les crispations accumulées et ainsi soulager les muscles qui consomment votre énergie. Faciles à appliquer, ces petits conseils vous aideront à affronter les journées de façon zen.

* International Journal of Neuroscience. Volume 118. Issue 1. Pages 59-77. Taylor & Francis. 2008.